Zuckerberg interpellation de la “solidité” car les coûts Meta effraient les investisseurs

(Bloomberg) — Le PDG de Meta Platforms Inc. Mark Zuckerberg exhorte les investisseurs à concerner patients revers les investissements gonflés du prodigieux des médias sociaux pour des paris non prouvés à un conjoncture déjà effilé afin les firmes de avis binaire.

Les puis lus de Bloomberg

Les pratiques de la église ont chuté de puis de 20% en fin de comité alors entreprenant donné des prévisions de revenus trimestrielles décevantes. Lorsque d’un destination mercredi, Zuckerberg a cherché à souffrir les coûts gonflés de Meta afin appointer sa sorte de la délire virtuelle, le métaverse, de ce fait que l’amitié artificielle qui alimente des changements majeurs pour ses réseaux sociaux.

Les investisseurs, qui ont déjà fable diminuer le pennon de 61 % cette cycle, ne l’achètent pas davantage. Zuckerberg a direct qu’il trouvait imprégné que les puis fort paris de Meta pour des domaines équivalents que la vidéocassette brève, la courrier commerciale et le métaverse allaient pour la jolie pilotage – il ne pouvait pas assurance revers dogme laquelle serait le ancêtre du paie.

“Je pense que quelques-uns allons absorber quiconque de ces choses à singuliers intervalles de moment”, a direct Zuckerberg. “Et j’apprécie la solidité et je crois que ceux-là qui sont patients et investissent revers quelques-uns finiront par concerner récompensés.”

Il s’avère effilé de changer lorsqu’une industrie s’attend à ce que ses revenus déjà faibles soient inférieurs aux attentes des analystes et que ses coûts soient supérieurs. Mercredi, Meta a direct que les revenus du étranger trimestre réalisaient en déclin de 4,5% relativement à l’cycle précédente, ce n’est que la assistant jour que les ventes de la église baissent – ​​la lauréate rencontrant le moderne trimestre. Au institution des trio derniers paye de l’cycle, Meta s’attend à ce que cette direction se poursuive. Les prévisions de la église afin le quatrième trimestre se situent au bas des estimations des analystes.

Meta s’attend affamer à ce que les dépenses totales afin cette cycle soient de 85 à 87 milliards de dollars. La église a direct mercredi qu’en 2023, ce rassemblement passerait de 96 à 101 milliards de dollars.

Convoiter la effet: Meta faiblit lorsque que les prévisions de ventes montrent l’mérite de la syncope du marché dessinateur

Meta est déjà aux prises revers une déclin des dépenses des spécialistes du marchéage en conception de l’imbroglio bon marché et une révolution de la négociation de secret d’Apple Inc. Ceci a fatigué toutes les publicités sur les réseaux sociaux moins efficaces. L’industrie a taudis ses coûts en ralentissant l’enrôlement et en limitant ses priorités afin se polariser sur la esprit de ses plateformes de médias sociaux et sur l’détente de ses offres de délire virtuelle.

La église, qui a changé son nom de Facebook à Meta il y a un an, parie pareillement très sur les endroits de monde métavers alimentés par la délire virtuelle qui, accompagnant Zuckerberg, hébergeront l’destinée du boum et de la énonciation. Cet concentration fable gangrener des milliards à Meta, et la église s’attend à gangrener puis d’ressources pour le possession du métaverse l’cycle prochaine.

Meta n’est pas la privée église Internet revers un marché dessinateur réfutable ; Écriture Inc. et Snap Inc. Pile un écorchure totalité de ce fait agissant revers des résultats ternes. C’est la privée industrie qui répare le manoeuvre de ses plateformes de médias sociaux totalité en dépensant voisinage un dollar sur 10 qu’sézigue réalise en ventes sur un destinée hasardé qui est davantage pour des années.

Au institution de la dernière cycle, Meta a détruit les expériences Facebook et Instagram afin éditer surtout de privé nominé de snob procédural et moins de quotidiens des êtres que les utilisateurs suivent. Il accepté pareillement la prédominance aux courtes vidéos, appelées Reels, en constitution à la folklorique pose TikTok de ByteDance Ltd.

Les vieux produits de médias sociaux de Meta doivent tenir fastueusement populaires afin foisonner des revenus publicitaires qui financeront la arrivée du métaverse de Zuckerberg. Au étranger trimestre, 4 % de êtres supplémentaires ont passé du moment sur les estrades Meta par aération, relativement à la même époque l’an moderne, revers 2,93 milliards d’utilisateurs crédits journaux. Quelque paye, le prodigieux de la technologie a vu 3,71 milliards d’utilisateurs crédits de la parentèle d’applications, qui comprend pareillement Messenger et WhatsApp.

Mercredi, la église a vanté qu’Instagram avait suranné les 2 milliards d’utilisateurs crédits par paye, et a direct que ces êtres passaient puis de moment à toucher Reels – et que les spécialistes du marchéage y dépensaient de la avis, à un prix non dit de 3 milliards de dollars de revenus par an. Seulement Reels voit ses revenus diminuer à 500 millions de dollars au moderne trimestre, car le rafraîchi généré faussé d’plusieurs espaces publicitaires qui génèrent des revenus à un fréquence puis fringant. Zuckerberg a direct que ceci pourrait engloutir 18 paye individu que ceci ne détruit.

“Ce que les investisseurs ressentent en ce conjoncture, c’est qu’il y a immodérément de paris de démonstration relativement aux paris sous-jacents”, a direct Brent Thill, informaticienne parmi Jefferies LLC, tandis de l’destination aux résultats revers les dirigeants de Meta.

Zuckerberg a déjà demandé de la solidité. En 2015, les questions des investisseurs se sont concentrées sur le conjoncture où WhatsApp, Instagram et Messenger gagneront de l’ressources. La disparité à l’vieillesse trouvait que ces applications comptaient déjà des centaines de millions d’utilisateurs quiconque.

“Meta doit modifier son entrain”, a direct Debra Aho Williamson, informaticienne parmi Insider Manoeuvre. “En tellement que Facebook Inc., c’trouvait une industrie jacobin qui a changé la exécuter lesquels les peuple communiquent et la exécuter lesquels les spécialistes du marchéage interagissent revers les consommateurs. Aujourd’hui, cette originalité créatrice n’est puis.”

(Les caves à aération revers les bordereaux du accointance sur les revenus commencent par le cinquième verset.)

Les puis lus de Bloomberg Businessweek

© Bloomberg LP 2022

Leave a Comment