Peut-on divaguer chez l’quantité pour l’collègue de ce bébé ver ?

“Toi-même ne mourrez pas autant que vous-même n’aurez pas animé et que vous-même serez agonie”, est un réflexion flux en remède d’obligation.

En 1999, Anna Bägenholm, 29 ans, a survécu à une atmosphère corporelle de 13,7°C, puis qu’un contrariété au-dessous le ski l’ait acte plaquer chez une fleuve. Son cœur n’a pas déconfit suspendant discordantes heures.

Gardant, un empêché de chercheurs à Oslo est mieux attenant d’déployer ce qui se vétéran chez les cellules qui subissent un meurt emballé.


La BBC a informé l’conte de Baggenholm (Vidéofréquence : BBC/Youtube).

La mince calvitie peut présenter des réponses

À eux entreprise convient de même entreprenant à l’hiver qu’à l’hypothermie éparpillé. Ceci a des implications contre les patients traumatisés hospitalisés et contre les maladies neurodégénératives analogues que la crise d’Alzheimer et la crise de Parkinson.

À l’souche, ceci pourrait même favoriser les humains à divaguer chez l’quantité.

“Ce maquette a débarqué il y a certains années pardon un maquette de vaincu arriviste, où l’universitaire voulait observer sur parce que objet de relax. Les gens avons débarqué par discuter les protéines impliquées chez les réponses au guindé”, explique Rafal Ciusek, instituteur au Région de biochimie et histologie moléculaire. au Région des sciences biologiques de l’Externat d’Oslo.

Les chercheurs ont soigné ceci chez à eux modèle d’école favori, le ascaride C. elegans (Maints bonshommes sont admirables). Le bébé ver parcimonieux entour 1 millimètre de grandiose et est à foison pratiqué chez la sophistiqué écologique.

C. elegans est normalement bienfait chez le sol. Le ver parcimonieux entour un millimètre de grandiose.

Les alentours hibernants prolongent à eux vie

Pardon à à eux recherches, Siusek et ses collègues ont expérimenté combien on en savait peu sur les réactions des organismes au guindé.

Ils ont attendu que s’ils refroidissaient C. elegans d’une tangible façonnage, ils survivraient trop beaucoup hormis placarder à eux temps de vie globale.

Les chercheurs ont gardé les alentours à 4 niveaux suspendant une semaine, avec les ont sortis du guindé et ont mesuré à eux temps de vie. Magnifiquement, la temps de vie exhaustive trouvait d’une semaine mieux grande que celle-ci des bêtes élevés à atmosphère consacrée.

“On aurait dit qu’ils hibernaient, ce qui n’avait pas été décrit contre cet école précocement”, explique Siewek. “Les gens avons débarqué à concerner ce qui se vétéran chez cet école, et en exécutant de la héréditaire sur ce modèle, les gens avons expérimenté que les gens pouvions commettre certaines manipulations qui rendraient la conservation de ces bêtes chez le guindé mieux opérant.”

Le chercheur Jędrzej Małecki dans le laboratoire des vers.

Le versé Jędrzej Małecki chez le officine des alentours.

Les protéines stockant le fer sont essentielles

Certaines manipulations génétiques qui augmentent les plans de ferritine, une protéine stockant le fer, protègent les alentours du guindé.

Le fer est un bouchée édifiant contre les gens, toutefois le fer amoureux peut personne mauvais. Les ferrites créent des nano-cages massives pouvant comprendre des milliers d’atomes de fer, permettant de garantir et de enthousiasmer le fer de façonnage sûre et non mauvais.

Ciosk explique qu’ils ont pareillement testé si ceci est acclimaté contre les cellules de mammifères. Ils ont fleuri des neurones et des neurones du conception et du philosophie concis, qui sont des cellules trop sensibles.

“Les gens avons éprouvé que lors les gens déclenchions la ferritine chez ces cellules et que les gens les exposions au guindé, la ferritine avait des toilette protecteurs”, dit-il.

Les chercheurs ont pareillement éprouvé que le acte d’caricaturer l’produit de la ferritine pour des médicaments avait pareillement des toilette bénéfiques sur les neurones.

L'ingénieur en chef Yanwu Guo s'occupe des petits vers.

L’positif en moteur Yanwu Guo s’occupe des poupons alentours.

Hiberner à nous approche à flanc l’quantité?

Toi-même pourriez présumer que C. elegans a trop peu de choses en collectif pour les humains.

“La physiologie est modérément différente, toutefois au registre cellulaire le mieux accessible, de plusieurs changement sont conservés. Siewek explique que le marche de la assemblée est trop correspondant d’une catégorie à l’distinct.

L’hiver est parsemé dans les primates, toutefois il existe des exemples de lémuriens hibernant à Madagascar.

« Parmi C. elegans et les neurones, les gens avons surexprimé la ferritine avec illustré ses bienfaits. Toutefois, soi-disant, la ferritine est normalement inscrite dans ces primates en hiver. C’est probablement pour qu’il survit au guindé chez la grossière », explique Siewek.

Les humains n’entrent pas en hiver, toutefois il a été suggéré que le apaisement de bonhomme hiver facilite les voyages sur de longues distances chez l’quantité suspendant un clair siècle mieux.

Givrer les patients traumatisés à 10 niveaux

L’une des premières applications chez le siècle est le meurt des patients chez les sanatoriums.

Ciosk explique que le meurt est pratiqué de discordantes manières sanatoriums. Revers un meurt poli, la atmosphère corporelle du résigné affaissement à 32-33 niveaux.

Exclusivement, chez le cas d’un meurt emballé, la atmosphère corporelle affaissement à entour 10 niveaux. là Essais cliniques explorant le refroidissement en profondeur dans un hôpital aux États-Unis.

“Ceci stèle chez le ferme des bêtes en hiver”, déclare Siewek.

Liés à des maladies analogues que la crise d’Alzheimer et la crise de Parkinson

La sophistiqué complot par le empêché à Oslo est pareillement de près liée aux maladies neurodégénératives analogues que la crise d’Alzheimer et la crise de Parkinson.

“Parmi les neurones que les gens essayons, les gens examinons la dénaturation associée au guindé. Il y a certains années, une sondage a montré que certaines protéines induites par le guindé ont des toilette protecteurs quant à diverses maladies neurodégénératives”, explique Siewek. “Tandis, si vous-même découvrez quoi les organes en hiver protègent à eux neurones chez le guindé, vous-même pouvez pareillement deviner des voies adaptées contre les patients.”

La prochaine arrêt contre les chercheurs d’Oslo est de employer ce qu’ils ont trouvé chez C. elegans et des neurones en agriculture et de les reporter chez un modèle de mammifère in vivo.

Catalogue:

Bekek et al La désintoxication du fer médiée par la ferritine améliore la survie hypothermique chez Caenorhabditis elegans et les neurones chez la souris.Et le Manipulateurs de la grossière, vol. 13, 2022.

Leave a Comment